Le Blog des espaces collaboratifs

Des conseils pour des salles collaboratives performantes

L’objectif principal d’une salle de supervision et/ou de crise, c’est bien sûr la visualisation en temps réel d’un nombre important d’informations, ces dernières étant liées au même process ou au même événement mis sous contrôle.

Avant de se lancer dans un investissement, il est donc primordial d’examiner attentivement la technologie au cœur de cette visualisation : les écrans du mur d’images. Nous avons décrit dans notre Livre Blanc de la salle de contrôle les différentes technologies possibles : cubes DLP, DLP laser, écrans LCD LED, Oled, …Pour chacune de ces technologies, il existe bien sûr de nombreux modèles avec des résolutions, des luminosités et des bezels différents.

5 paramètres doivent être considérés pour un choix optimum.

#PARAMètre 1 : la nature des sources

Ces informations peuvent être de nature très différentes : synoptiques, SCADA, caméras de contrôle, photos haute définition en 4K, pages web, chaînes de tv, images de drones,  …

Par conséquent, il est important de bien définir les sources qui devront être affichées dans la salle de contrôle (voir à cet effet notre Livre Blanc de la salle de contrôle pour la méthodologie à appliquer). C’est à partir de cette analyse que nous pourrons définir la meilleure réponse en matière de technologies d’affichage.

 murdimages.jpeg

 

#paramètre 2 : le 24/7

C’est un paramètre important pour la sélection des écrans : la nécessité ou non d’opérer la salle de contrôle en 24/7. Bien entendu qui peut le plus peut le moins : une technologie 24/7 sera opérationnelle pour des salles qui ne fonctionnent pas en continu mais le point 5 (budget) pourrait vous ramener à faire le juste choix. A l’inverse, les problèmes de rémanence sur l’écran et de disponibilités opérationnelles, disqualifient la plupart des solutions du commerce (écrans LCD LED notamment) pour un fonctionnement en 24/7.

operateur.jpeg

#paramètre 3 : la taille du mur d'images

De façon générale, plus la taille d’un mur d’images est grande, plus le recul doit être important.

La résolution, la luminosité et le bezel doivent donc être ajustées en conséquence. Les tailles importantes vont nécessiter une luminosité plus forte, mais une résolution et un bezel moins fins que pour une taille plus réduite.

murimagesgrand.jpeg

#PARAMÈTRE 4 : L'agencement de la salle de contrôle

L’orientation de la lumière, la disposition des consoles opérateurs, la configuration générale de la salle, … (là aussi, nous vous incitons à consulter notre Livre Blanc de la salle de contrôle) tout cela concourt à ajuster au plus près les caractéristiques des écrans ;  mais également à déterminer un paramètre important : la maintenance doit-elle s’effectuer par devant ou par derrière ?

 

#PARAMÈTRE 5 : Le budget

Comme pour tout investissement, le budget reste l’arbitre final des desiderata de l’équipe projet. Pour faire court, les cubes DLP permettent de façon générale de meilleures performances (rémanence, bezel, durabilité, ….) que les écrans LCD led mais présentent des coûts d’achats plus importants.

En conclusion, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste des salles de contrôle comme MOTILDE pour qu’il vous aide dans ce choix central pour la réussite de votre investissement.

 

Téléchargez le guide de la salle de créativité

Hubert De Nomazy

Un métier : l'infrastructure de collaboration. Trois expertises : Outils, espaces et réseau de collaboration.

Pourquoi les salles de contrôle sont en plein essor ?