Le Blog des espaces collaboratifs

Des conseils pour des salles collaboratives performantes

Il y a quelques mois, l’Essec –client régulier de MOTILDE- nous a consulté pour aménager deux petits espaces de collaboration pour leurs étudiants. L’objectif de ces espaces : favoriser les réunions en petits groupes avec des solutions simples et fiables.

Motilde a répondu présent et  accompagné l’Essec dans l’aménagement et la technologie de ces espaces de collaboration.

Le premier espace est une salle de réunion compacte où les étudiants peuvent échanger et partager leurs documents autour d’un écran ;  à l’image des 28 Bulles de Com, installées en 2015 par Motilde pour le site de l’Essec au CNIT.

bdctango.jpg


Aujourd’hui, l’ESSEC offre la possibilité à ses étudiants de se réunir en plus grand nombre grâce à une Bulle de Com Tango 8 places, équipée d’un écran passif de 55". Bien entendu, chacun des 8 participants peut partager simplement son contenu à l’écran.

Ensuite, pour le second espace, l’Essec souhaitait une salle plus évoluée en termes de technologie pour faciliter le brainstorming  et les réunions.
Motilde a proposé une forme adaptée de table pouvant accueillir jusqu’à 10 personnes.

Pour compléter cet espace, un VisioPanel vient intégrer de façon optimisée un écran interactif de 65". Cet écran interactif de la marque Speechi -fiable et intuitif d’utilisation- s’appuie sur un double système d’exploitation : Android pour la simplicité et la rapidité en mode « tablette géante », mais l’écran peut également embarquer un OPS supplémentaire windows. Grâce à la fonction de tableau blanc interactif, les sessions de brainstorming peuvent se réaliser spontanément. Et en mode réunion, la table de forme carrée permet des discussions conviviales.

Après plus d’un mois d’utilisation, la fréquentation régulière par les étudiants de ces deux espaces de collaboration atteste de la pertinence du cahier des charges initial.

Nouveau call-to-action

Mathieu

Spécialiste des questions sur le réseau wifi et la connexion internet.

Pourquoi GRDF s'est doté d'une salle de supervision ?