Le Blog des espaces collaboratifs

Des conseils pour des salles collaboratives performantes

By Elodie Posted 9 nov. 2018 11:39:27 In 1-ESPACES DE COLLABORATION, 6-DIVERS

Nous passons beaucoup de temps en salle de réunion (environ 60 heures par mois en moyenne pour un cadre) et par conséquent la notion de confort visuel dans cet espace doit être considérée avec sérieux. Dans ce qui suit, nous allons vous éclairer sur 6 points clés à prendre en considération au moment d’équiper vos espaces de collaboration.

1#lumière naturelle vs lumière artificielle

Toutes les études le démontrent, la lumière naturelle est un plus pour les travailleurs du tertiaire.

La dernière en date, celle de l’Université de l’Illinois à Urbana-Champaign et de l’Université Northwestern a établi une corrélation entre une exposition régulière à la lumière naturelle au travail et une meilleure qualité de vie. Selon l’étude, les employés dont les bureaux sont fenêtrés dorment en moyenne 46 minutes de plus par nuit que ceux ne bénéficiant pas d’une exposition à la lumière du jour au boulot. Les chercheurs ont également observé que les travailleurs exposés à la lumière avaient davantage tendance à pratiquer des activités physiques sur une base régulière.

La lumière artificielle peut également être qualitative mais doit être limitée aux réunions de courte voire moyenne durée. Dit autrement, il ne faut pas passer la journée dans une salle de réunion borgne.

Contacter un de nos Experts 

2#la modularité de l'éclairage

Il faut pouvoir faire varier l’éclairage en intensité, voire en T de couleur pour s’adapter :

  • à l’ambiance et à l’usage recherchés. Il faut pouvoir différencier l’éclairage d’une session de vidéoconférence ou d’une séance de brainstorming.
  • aux cycles de la journée et des saisons.
  • aux différents endroits de la salle : par exemple, 500 lux sur la table de réunion, 600 à 800 lux sur les visages pour la visioconférence et 300 lux dans le reste de la pièce. Certains constructeurs comme Polycom ne garantissent la résolution affichée de leur codec qu’à partir d’un certain niveau d’éclairement.

 

3#les économies d'énergie

Nous sommes tous très sensibilisés au sujet –COP 21 oblige- mais l’expérience montre qu’on oublie facilement d’éteindre les lumières dans un espace collectif. Il n’est donc pas inutile d’équiper votre salle de réunion en capteurs de présence ou programmateurs pour s’assurer de ne pas brûler inutilement des Kwh.

 

4#L'ergonomie

Un éclairage indirect participe bien sûr de façon active au confort visuel de la pièce mais on doit aussi s’intéresser à l’orientation des spots (si existants), à la réflexion de certains matériaux comme le verre, etc …

 

5#Luminaires acoustiques

C’est une tendance lourde des surfaces tertiaires aujourd’hui, d’autant plus quand les espaces de collaboration s’insèrent dans des open-spaces bruyants. Les performances acoustiques de ces luminaires spécialisés ont beaucoup progressé ces dernières années et nous sommes aujourd’hui en présence d’une offre qui mérite d’être étudiée avec attention.

 

#design

Ce dernier point pour terminer peut paraître anecdotique de prime abord mais pourtant il est certain qu’un(des) luminaire(s) design habille(nt) la pièce et participe(nt) au confort global ressenti par les participants. Ici aussi, la tendance est marquée : l’agencement des espaces tertiaires se rapproche de plus en plus d’une ambiance domestique et chaleureuse. De plus, il existe aujourd’hui des luminaires design très sympas pour tous les budgets. N’hésitez donc pas à vous passer des sempiternelles dalles 60x60 au profit d’un plafonnier qui  va rappeler à tous que la réunion peut aussi être un moment de convivialité.

TÉLÉCHARGER LES EXEMPLES DE SALLES DE CRÉATIVITÉ

Nous avons de nombreux exemples à vous faire partager si vous souhaitez creuser avec nous ce sujet de l’éclairage des salles de réunion. N’hésitez donc pas à contacter les équipes Motilde pour un premier échange.

Contacter un de nos Experts

Elodie

Un métier : l'infrastructure de collaboration. Trois expertises : Outils, espaces et réseau de collaboration.

La réalisation du mois de novembre