Le Blog des espaces collaboratifs

Des conseils pour des salles collaboratives performantes


Beaucoup de PME décident aujourd'hui de s'équiper en système de visioconférence, ou système de visiocollaboration. Si vous êtes dans ce cas, vous vous posez légitimement la question : quelles sont les caractéristiques à connaître quand on choisit son système de visioconférence ?

Comme tout système d’information, une solution de visioconférence s’appuie sur l’association d’un hardware (équipement matériel) avec un software (logiciel).

Ces derniers se classent globalement en deux catégories : les systèmes fermés qui utilisent des protocoles propriétaires et ceux ouverts qui sont basés sur les standards du marché.

 

choix du Hardware : 2 possibilités

Concernant le hardware, deux choix sont possibles :

  • l’utilisation d’une machine dédiée (appelée codec comme « codeur/décodeur »)
  • l’emploi d’une machine équipée d’un OS standard type windows, IOS, android, …

Le codec hardware présente l’avantage de sa spécialisation (puces GPU dédiées, …) et de sa puissance dédiée à la fonction visioconférence, mais en revanche va souffrir de son coût et d’un déploiement moins aisé qu’une machine standard. 7 points à vérifier avant de choisir  son système de visio 

Logiciel de visioconférence : solutions standard ou propriétaire ?

Concernant le software, c’est la même équation. 

  • Le protocole standard du marché : H323/SIP est un chapeau de plusieurs standards : vidéo (MPEG4), audio (G7xxx) et données (H239). Il garantit que votre système de visioconférence puisse « parler » à tout autre équipement standard.                          
  • A l’inverse les solutions propriétaires ne respectent pas ce standard et vont donc nécessiter des passerelles pour communiquer avec le monde H323/SIP, ce qui complexifie leur déploiement dans le monde professionnel. En revanche, elles présentent souvent des optimisations de connexion entre deux machines utilisant leurs protocoles. C’est typiquement le cas des outils grand public comme Skype ou Hang Out.

 



CONCLUSION:

Le cas le plus emblématique de cette bataille de standards est le protocole SVC (Scalable Video Control) qui apporte une amélioration tangible dans la gestion de la bande passante mais présente l’inconvénient de comporter autant de standards que de constructeurs/éditeurs. Nous détaillons dans un autre blog les caractéristiques de ce protocole et ses bénéfices/inconvénients.

 Nous avons un guide pour répondre à toutes vos questions. Sinon, n'hésitez pas à demander une démo gratuite de nos solutions de visioconférence


Nouveau call-to-action 

 

Hubert De Nomazy

Un métier : l'infrastructure de collaboration. Trois expertises : Outils, espaces et réseau de collaboration.

Contact visuel : l’importance de la vidéo dans la collaboration distante!

S'abonner à la newsletter mensuelle

guide-salle-reunion-collaborative

Suivez nous