Le Blog des espaces collaboratifs

Des conseils pour des salles collaboratives performantes

By Mathieu Posted 7 mars 2019 12:00:28 In 2-OUTILS DE COLLABORATION, 2.2-Visioconférence

Les espaces collaboratifs font appel aux caméras pour trois usages principaux : la collaboration distante, la formation et les webinars.

Les espaces collaboratifs font appel aux caméras pour 3 usages principaux :

  • La collaboration distante

C’est l’usage le plus commun qui amène l’achat de caméras dans une salle de réunion collaborative; quel que soit la forme de cette collaboration distante : visioconférence, visiocollaboration, management visuel, etc.

  • La formation

La formation à distance requiert que le(s) formateur(s) soit(soient) filmé(s) à l’occasion d’un enseignement en temps réel  auprès d’apprenants distants; par ailleurs, de plus en plus, les formations en local sont enregistrées (image + son + contenu) pour une diffusion ultérieure sur un intranet, une chaîne Youtube ou une webTV.

  • Les webinars

C’est un usage qui se généralise. Que ce soit pour une formation technique, une présentation commerciale ou encore la diffusion du discours d’un manager auprès de ses collaborateurs, le webinar s’est imposé dans le paysage de la communication professionnelle à distance. Inutile de dire que la qualité vidéo –directement issue des performances de la caméra- va conditionner fortement l’impact de cette communication auprès des interlocuteurs distants.

 

# L'implantation (le layout)

Le choix d’implantation des caméras est souvent plus délicat qu’il n’y paraît de prime abord.

En effet, l’idéal serait de pouvoir bénéficier d’une caméra mobile afin de bénéficier du meilleur angle de vue, tant sur le plan de la hauteur que celui du positionnement vis-à-vis des sujets à filmer. Mais il est fréquent que les entreprises préfèrent fixer le matériel pour réduire la problématique de maintenance et d’alimentation de la caméra. Par ailleurs, les sujets ne sont pas toujours immobiles (ils le sont même de moins en moins ;-), ce qui complexifie encore l’implantation. Bien souvent, la seule façon de résoudre la quadrature du cercle est de disposer de plusieurs caméras dans la salle avec un système de tracking (nota : tracking = suivi automatique de l’orateur par la caméra).

Prenons le cas le plus courant d’un animateur/formateur et de participants qui lui font face :

config-camera

La meilleure configuration consistera à installer 2 caméras avec tracking à chaque bout de la salle. Cela nécessite bien sûr que le codec ou le système d’enregistrement soit capable d’accepter deux caméras.

 

 

# Les technologies

Les caractéristiques techniques à prendre en compte sont les mêmes que pour toutes les caméras du commerce : définition, sensibilité, qualité de l’optique mais trois autres paramètres sont importants pour les caméras spécialisées pour les salles collaboratives :

  • PTZ ou fixes

Les caméras de salles collaboratives sont souvent PTZ (Pan Tilt Zoom) : c’est-à-dire qu’elles sont mobiles et pilotables sur deux axes (horizontal + hauteur), et de plus disposent d’un zoom.

  • L’angle d’ouverture

Très important pour capturer tous les participants de la salle, cet angle d’ouverture était traditionnellement de 70° chez les constructeurs de caméras de visioconférence. Ce qui était très souvent trop juste pour la plupart des salles ; heureusement, les nouvelles générations d’optiques offrent des angles de 120° ; il existe même des caméras à 180°, avec toutefois une profondeur de champ moins importante.

  • Le tracking

Comme évoqué ci-dessus, c’est souvent une technologie clé pour s’assurer que les sites distants ont une vue qualitative de l’orateur quand ce dernier se déplace. Il existe de nombreuses solutions techniques pour assurer le tracking de l’orateur par la caméra aussi nous n’évoquerons que les quatre principales :

La détection par le son :

  1. une antenne directive localise précisément l’orateur
  2. ou un réseau de micros au plafond détecte la place de l’orateur
  3. La détection par l’image : un logiciel de reconnaissance visuelle identifie l’orateur
  4. La géolocalisation du micro-cravate portée par l’orateur

 

Chacune de ces technologies possède ses avantages et ses inconvénients, mais toutes les 4 sont aujourd’hui matures : la qualité de la détection est très bonne et le PTZ fait le reste : l’orateur est cadré / zoomé afin d’apparaître en grand aux yeux de tous les participants distants.

 

Contacter un de nos Experts

En conclusion, l’implantation de votre salle doit être soigneusement étudiée de même que les cas d’usage envisagés avant de se lancer dans l’achat de caméras pour vos salles de réunion collaboratives. Il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un intégrateur comme Motilde doté d’une double expertise : l’agencement des espaces collaboratifs ainsi que les technologies de la collaboration distante.

 

>> BIEN CHOISIR SON SYSTÈME DE VISIOCONFÉRENCE <<

Mathieu

Spécialiste des questions sur le réseau wifi et la connexion internet.

La réalisation du mois de mars

S'abonner à la newsletter mensuelle

guide-salle-reunion-collaborative

Suivez nous